Genèse du projet

Depuis le début 2010, le Crématorium 'Les Blancs Arbres', à Hacquegnies, est complètement opérationnel et propose ses services à la population de Wallonie picarde et du sud de la Flandre orientale.

 

Né à la fois de l'identification d'un besoin criant à l'ouest du Hainaut et du partenariat noué avec l'intercommunale Westlede, le Crématorium des Blancs Arbres est un outil conçu et géré sur base de critères qualitatifs. Un leitmotiv jugé essentiel au respect des familles et du processus de deuil, et inhérent à toute notion de service à la collectivité.

 

Des critères de cohérence, également, ont donc conduit l'Agence intercommunale IDETA à engager un partenariat fort avec sa voisine de Flandre orientale Westlede (Lochristi). Outre sa participation (1/3 des fonds propres) dans l'investissement, Westlede apporte ainsi près de 20 années d'expérience en matière de crémation. Ensemble, Westlede et IDETA proposent dès lors un accompagnement bilingue aux entreprises de pompes funèbres et aux familles. Un bel exemple de coopération transrégionale à une époque où les conflits communautaires sont plus courants que les mains tendues vers la région voisine.

 

Plus loin, c'est avec la métropole lilloise et le Courtraisis que la Wallonie picarde s'est liguée, afin de constituer dans un premier temps un groupement de commande pour les équipements de crémation et de filtration. Réunis depuis plusieurs mois au sein d'un projet Interreg IV baptisé « Alpha et Omega », les partenaires jettent aujourd'hui les bases d'une coopération transfrontalière en matière de crémation, à l'échelle du territoire de l'Eurométropole Lille-Kortrijk-Tournai (échange d'expériences, formation commune, charte de qualité commune, lobbying pour lever les freins législatifs à la crémation de l'autre côté de la frontière...).

 

Au cœur des préoccupations environnementales de l'Agence intercommunale IDETA, la construction du Crématorium des Blancs Arbres a répondu à un cahier de charges intégrant, notamment, une ligne de filtration des fumées – une première en Région wallonne – et un système de récupération de la chaleur générée par cette installation de filtration. Une mini-éolienne est venue compléter ce dispositif...

 

Née en 1998 sur l'impulsion des milieux crématistes Tournaisiens, l'idée de créer un crématorium pour la Wallonie picarde s'est concrétisée au travers d'une série de dates clés :

  • 18/12/2002 – L'Assemblée générale d'IDETA valide le principe de créer un crématorium en Wallonie picarde (première localisation retenue : Fontenoy).
  • 29/6/2006 - L'Assemblée générale d'IDETA crée un secteur « crémation » au sein des secteurs d'activité de l'intercommunale.
  • 6/11/2006 – IDETA attribue le marché de conception du crématorium à l'association momentanée des bureaux d'architecture TEAU, Atelier G, Eole, Polytech Engineering et Pirnay, au terme d'un appel d'offres européen qui avait réuni sept offres différentes.
  • 2006 et premier semestre 2007 – Les partenaires effectuent de multiples visites de sites de crémation en Europe (Nîmes, Aix-en-Provence, Marseille, Grenoble, Paris, Pays-Bas...) et les études techniques se poursuivent à bon rythme.
  • Fin juillet 2007 – Introduction de la demande de permis unique.
  • 22/8/2007 – Visite du site de Lochristi par les riverains de Frasnes-lez-Anvaing, et réunion publique d'information.
  • Décembre 2007 – L'Assemblée générale d'IDETA accueille Westlede comme partenaire associé dans le secteur « crémation ».
  • 29/1/2008 – Obtention du permis unique.
  • 6/2/2008 – Désignation des adjudicataires pour la construction du crématorium (Association momentanée Druez-Duchêne - Courcelles) et l'aménagement du parc cimetière (Quintelier Gebr. – Dendermonde) à Hacquegnies.
  • 10/3/2008 – Démarrage du chantier d'aménagement des abords.
  • 10/4/2008 – Début du chantier de construction du bâtiment.
  • 26/5/2009 – Approbation du projet de coopération transfrontalière en matière de crémation (Alpha-Omega) par les autorités décisionnelles du programme Interreg Iva.
  • 19/8/2009 – Premiers essais de mise à température des deux fours par la société Facultatieve Technologies.
  • 7/1/2010 – Première crémation (sans cérémonie). Au vu de ses équipements (deux fours dont un de taille XL), le crématorium pourra accueillir un maximum de 2.000 crémations par an
  • 22/1/2010 – Inauguration officielle du Crématorium des Blancs Arbres
  • 2/2/2010 – Ouverture officielle aux crémations avec cérémonie