Le cimetière cinéraire

D'une superficie de quelque 3 hectares, le cimetière est conçu selon des principes paysagers qui privilégient l'ouverture vers les collines, et impliquent l'absence de clôture du site. Des fossés séparent les parcelles agricoles du cimetière.

 

Réparti en carrés, le cimetière paysager permet la dispersion ou la conservation des cendres selon différentes formules :

 

  • Pelouse de dispersion
  • Columbariums
  • Conservation d'urne dans un cavurne
  • Inhumation d'urnes biodégradables au pied d'éléments végétaux remarquables

Dans le cas de la dispersion, une plaque portant le nom du défunt peut être apposée sur les pierres prévues à cet effet.

Le cimetière cinéraire est jalonné de plusieurs sculptures monumentales issues du travail de Marc De Roover, artiste plasticien et architecte du bois.

Des caveaux classiques sont également présents sur la partie communale du cimetière paysager pour l'enterrement des cercueils. Afin de respecter l'ouverture visuelle des lieux, les sépultures seront toutefois choisies selon des dimensions standardisées et sans partie émergente.